LE CREPUSCULE DE LA MONARCHIE Agrandir

LE CREPUSCULE DE LA MONARCHIE

Nouveauté

Le 10 août 1792, l’un des plus spectaculaire faits d’armes de l’histoire des relations franco-suisses met brutalement fin à treize siècles de monarchie en France. Le colonel de la garde, Louis-Augustin d’Affry, administrateur des troupes suisses, assume la mission impossible de défendre les Tuileries, lors d’une sorte de baroud d’honneur de la monarchie.

Plus d'information


Auteur(s):

  TORNARE ALAIN-JACQUES


35,00 CHF

Caractéristiques

ISBN 978-2-88295-768-9
Nombre de pages 296
Format 16,5 x 24 cm

Plus d'informations

Résumé et quatrième de couverture

Le 10 août 1792, l’un des plus spectaculaire faits d’armes de l’histoire des relations franco-suisses met brutalement fin à treize siècles de monarchie en France. Le colonel de la garde, Louis-Augustin d’Affry, administrateur des troupes suisses, assume la mission impossible de défendre les Tuileries, lors d’une sorte de baroud d’honneur de la monarchie. Prises des Tuileries pour les Français, massacre des Gardes suisses pour les Confédérés, la tragique journée marquera profondément un Napoléon Bonaparte. La vieille Confédération ne s’en remettra jamais et finira par s’effondrer six ans plus tard. Le 10 août 1792 s’inscrit dans nos mémoires comme l’une des plus grosses entailles à l’esprit de la Paix perpétuelle, dont nous avons célébré en 2016 les 500 ans d’existence; une belle occasion pour revenir sur un événement hautement sensible loin des habituelles manipulations idéologiques dont il a fait régulièrement l’objet par tous les camps en présence. Nul ne sort indemne de cette histoire qui voit les révolutionnaires attirer les Suisses dans un véritable piège pour en finir une fois pour toutes avec un Louis XVI qui s’est caché derrière ses habits rouges tel un torero figé derrière sa muleta. Ce sera le plus grand tournant de la Révolution française.

Motivation de l’auteur

Le rôle joué par les Suisses pendant la première partie de la Révolution française est au cœur de la thèse sur les troupes suisses capitulées à la fin de l’Ancien Régime qu’a soutenu l’auteur sous la direction de Jean Tulard.

L’auteur

Docteur ès lettres de la Sorbonne, spécialiste des relations franco-suisses, chargé de cours émérite à l’Université de Fribourg, titulaire des Palmes académiques, chevalier des Arts et des Lettres, Alain-Jacques Tornare est l’auteur de nombreux ouvrages.

Télécharger