LES FILLES DE L'INTERNAT Agrandir

LES FILLES DE L'INTERNAT

Nouveauté

Entre 1946 et 1950, quatre années passées à l'internat (Collège de Gambach), ça laisse des souvenirs. L'auteur a désiré partager avec les lecteurs qui s’interrogent, ou comparent les mœurs, une expérience qui a laissé des êtres créatifs et entrepreneurs dont le pays a hérité.

Plus d'information


Auteur(s):

  STEULLET-LAMBERT ANNE-MARIE


37,00 CHF

Caractéristiques

ISBN 978-2-88295-785-6
Nombre de pages 176
Format 15 x 22 cm

Plus d'informations

Résumé et quatrième de couverture

Entre 1946 et 1950, quatre années passées à l’internat (Collège de Gambach), ça laisse des souvenirs. On préparait là une maturité qu’on appelait alors baccalauréat. L’École supérieure dont il est question existe toujours. Comme par le passé, cet établissement plus que centenaire est reconnu par l’État. L’internat tenu par des sœurs ursulines – ordre voué à l’enseignement – était réputé en Suisse et à l’étranger; il recevait des jeunes filles.

S’il a disparu, cet internat reste néanmoins toujours vivace dans les souvenirs de l’auteure qui note dans ce livre des faits amusants, une ambiance familiale malgré une discipline spartiate. Des amitiés qui durent encore, la gaieté, les sujets tabous d’alors, les surprises, la bonne humeur, la soif de savoir, l’art et l’ouverture au monde émaillent de manière surprenante les jours passés dans un lieu qu’on imagine fermé, mais qui s’ouvrait à l’universalité.

Motivation de l’auteur

Partager avec les lecteurs qui s’interrogent, ou comparent les mœurs, une expérience qui a laissé des êtres créatifs et entrepreneurs dont le pays a hérité.

L’auteur

Anne-Marie Steullet-Lambert étudie à Fribourg, se marie, a deux enfants, est devenue journaliste. Elle est l’auteur de plusieurs livres publiés dont Chronique de l’éphémère qui a reçu le Prix de la Ville de Moutier.

Télécharger