L'APOCALYPSE DE JEAN Agrandir

L'APOCALYPSE DE JEAN

Nouveauté

La religion chrétienne annonce un salut, mais de quoi devrions-nous être sauvés? De quel ennemi, de quel malheur, de quel esclavage, de quelle faute, de quelle mort? En racontant de manière poétique l’advenue du salut, l’Apocalypse de Jean dévoile en contrepoint les profondeurs du mal, sa réalité multiforme.

Plus d'information

22,00 CHF

Caractéristiques

ISBN 978-2-88295-751-1
Nombre de pages 96
Format 15 x 22 cm
Auteur DESCREUX JACQUES

Plus d'informations

Résumé et quatrième de couverture

La religion chrétienne annonce un salut, mais de quoi devrions-nous être sauvés? De quel ennemi, de quel malheur, de quel esclavage, de quelle faute, de quelle mort? En racontant de manière poétique l’advenue du salut, l’Apocalypse de Jean dévoile en contrepoint les profondeurs du mal, sa réalité multiforme. Elle met en scène un panthéon maléfique qui peuple l’imaginaire chrétien: diable, monstres, prostituée, faux prophète. À travers eux, c’est une véritable autopsie du mal que livre l’œuvre. Comment notre liberté est-elle mise au défi du mal? Quelles apparences revêt le mal en ce monde? Qui en est responsable? Le mal sera-t-il vaincu? Par ses éclairages pénétrants, l’Apocalypse permet de mieux appréhender le drame qui traverse l’histoire et dans lequel, victimes ou complices, nous sommes partie prenante.

Motivation de l’auteur

Le livre s’adresse aussi bien à ceux pour qui le spectacle permanent du mal sape la foi qu’à ceux qui, vivant une vie confortable, ont abdiqué leur responsabilité dans ce drame. Par une lecture de quelques chapitres de l’Apocalypse de Jean, ce livre présente comment, pour la foi chrétienne, l’événement pascal introduit une véritable rupture dans le drame du mal. Il voudrait dissiper l’illusion que constitue l’omniprésence visuelle du mal tranchant avec l’apparente absence de Dieu. Par ailleurs, il entend relativiser une conception trop individualiste du péché et souligner que le mal relève d’abord de structures sociales aliénantes (le pouvoir totalitaire et la civilisation fondée sur l’avoir) qui convoquent toute personne à prendre position au travers de choix quotidiens.

L’auteur

Jacques Descreux est né en 1969. Prêtre du diocèse de Dijon, il enseigne le Nouveau Testament à l’Université catholique de Lyon. Sa formation en sciences politiques et son intérêt pour l’aspect littéraire de la Bible l’ont conduit à étudier l’Apocalypse de Jean. Dans L’écriture apocalyptique de Primo Levi (Profac, 2000), il fait raisonner le témoignage du déporté d’Auschwitz avec les écrits apocalyptiques bibliques. Dans le présent ouvrage, il met à disposition d’un public large les résultats de son enquête sur le mal dans l’Apocalypse intitulée L’Ivresse des nations (Peeters, 2013).

Télécharger