HENRI PLANTAZ/1bisC Agrandir

HENRI PLANTAZ/1bisC

Nouveauté

Au printemps 1944, les Allemands ne se présentaient plus qu’en nombre dans la vallée du Giffre. L’action de la Résistance s’y révèle implacable et les entraîne à rechercher tout particulièrement Henri Plantaz, l’un des derniers cadres de l’Armée secrète dans le secteur.

Plus d'information


Auteur(s):

  DUBIN ALAIN


22,00 CHF

Caractéristiques

ISBN 978-2-88295-624-8
Nombre de pages 96
Format 15 x 22 cm

Plus d'informations

Au printemps 1944, les Allemands ne se présentaient plus qu’en nombre dans la vallée du Giffre. L’action de la Résistance s’y révèle implacable et les entraîne à rechercher tout particulièrement Henri Plantaz, l’un des derniers cadres de l’Armée secrète dans le secteur.

Le samedi 1er avril, les soldats de la Wehrmacht envahissent l’usine du Giffre et les hameaux alentours. Au cours de cette rafle qui coûtera cher à la Résistance, Henri Plantaz, 23 ans, dans un ultime geste qui fera de lui un héros, tombe sous les balles allemandes.

Correspondant de presse, l’auteur, Alain Dubin, a découvert ces événements puis s’est passionné sur ce qui s’est passé dans cette vallée pendant la période de résistance à l’occupant.

Pendant plus de trois ans, il a enquêté, recherché et découvert une histoire humaine hors du commun. Le parcours d’Henri Plantaz lui servit de fil rouge à l’histoire de la Résistance sur ce secteur de la vallée du Giffre qui n’a jamais été écrite.

Par delà ce qui reste encore ici dans les mémoires, l’auteur révèle une tranche d’histoire locale méconnue qui s’appuie tout autant sur des informations récentes que sur des récits et anecdotes récoltés auprès des «Anciens». Ce livre permettra aux ressortissants de cette vallée, quel que soit leur âge, de se réapproprier une part de leur histoire.

Cette belle et terrible histoire, constamment en lien avec les événements nationaux, sera également lue avec profit par les jeunes générations.

L’auteur

Alain Dubin, né en 1947, aujourd’hui retraité, a été successivement sellier-maroquinier, directeur de MJC puis du FJEP Centre culturel de Sallanches. Il s’est marié et installé en Haute-Savoie il y a une quarantaine d’années.

Télécharger