CHÂTEAUX-D'OEX Agrandir

CHÂTEAU-D'OEX/1bisF

Nouveauté

La «nation» suisse a beau exister depuis 1848, date à laquelle une vingtaine de petites républiques s’unissent en un Etat fédératif, l’unité de base de cette confédération demeure la commune.

Plus d'information


Auteur(s):

  BIRMINGHAM DAVID


39,00 CHF

Caractéristiques

ISBN 978-2-88295-615-6
Nombre de pages 280
Format 17 X 21 cm

Plus d'informations

La «nation» suisse a beau exister depuis 1848, date à laquelle une vingtaine de petites républiques s’unissent en un Etat fédératif, l’unité de base de cette confédération demeure la commune. Aux yeux du citoyen helvétique, elle seule incarne sa vraie patrie. Difficile, de ce fait, d’éclairer de l’intérieur l’histoire suisse sans faire usage de ce projecteur que constitue l’histoire locale.
L’étude que voici jette son dévolu sur Château-d’Œx et ses deux voisines, Rougemont et Rossinière. Egalement connu sous le nom de Pays-d’Enhaut, ce petit morceau de la haute vallée de la Sarine va traverser les siècles en rencontrant des fortunes diverses. Tour à tour Gruériens, Bernois, Vaudois, catholiques et protestants, ses habitants vont construire leurs églises et leurs écoles, négocier leur bois, leur eau, leur bétail et surtout leur fromage contre florins, louis d’or, batz et francs; ils vont se faire enrôler dans les armées les plus variées, émigrer en Russie et en Amérique et bâtir des hôtels pour les touristes anglais. En un mot, ils ne vont cesser de s’adapter et de lutter pour survivre.
Avec beaucoup de tendresse et juste ce qu’il faut de distance critique, l’historien britannique nous décrit leurs mésaventures et leurs réussites au quotidien comme en politique, esquissant au passage un portrait rafraîchissant de l’histoire helvétique.
Ouvrage traduit et révisé par Véronique Jacot-Wezranowska.?